Rituel Lunaire / Echoing Perception

Conception, chorégraphie et danse : Léa Canu Ginoux / Nokomis

Création sonore initiale : Sharon Renee Stewart

Artistes invités musique live = Patrick Ferné & sa contrebasse / Astrid Giorgetta, Didier Auger au Gong - bol tibétain - tambour- / Anaïs Bérenguer : voix & chant improvisé    

Projection vidéo "peinture lumineuse" si spectacle en intérieur

 

durée 45min pratique collective  yoga-tao-QiGong puis 1h15 performance/rituel

 

Respirer et inscrire le ralentissement.

Le corps tel une sculpture en perpétuelle translation, construit son équilibre. Au sol un dessin, transposition calligraphique de la signature de Léa Canu Ginoux.

Plongée dans l'extrême lenteur, par l'acte de retracer, surligner, incorporer, habiter et transposer la ligne : renaissance.

Transformation sculpturale, respirations, tremblements, glissements, spirales. Toucher.

Quelles sensations procurent l'immersion dans le silence ? Quelles sont les perceptions du silence ? Entre son et image, comment le silence résonne en chacun ?  Quelles émotions, imaginations, associations...? Quels échos ?

 

Initié en novembre 2011, ce projet est le fruit d'une mise en pratique corporelle sur un questionnement autour des notions de 'silence' et 'd'écho'. Depuis août 2013, Léa Canu Ginoux performe cette danse sensorielle, avant tout, à chaque pleine lune, parfois, lors d'autres phases de lune ou à la demande de ses confrères du spectacle vivant, des arts plastiques et de la performance.

 

Echoing Perception (Des échos de perception) : Une dramaturgie du silence, un continuum malléable. Un rituel de renaissance, de paix intérieure avec soi, avec l’autre.

Une forte personnalité artistique se dessine, toute empreinte d’un sens certain de l’audace, de l’engagement, mêlant légèreté du sensible et concentration puissante.

© B. Géneau
© B. Géneau
© D. Pelcat
© B. Géneau
© B. Géneau

© PRESENToINSTANT

© PRESENToINSTANT

// ATELIER & STAGE AUTOUR D'ECHOING PERCEPTION //

Avec Echoing Perception, les choix initiaux sont d’immerger l'être/corps dans une extrême lenteur, s'appuyer sur un dessin matérialisé au sol, une ligne : la signature de Léa Canu Ginoux, comme unique trajectoire pour traverser, composer et révéler l'espace. Au cours de sa recherche Léa a élaboré une méthodologie de travail basée sur un constant dialogue entre des expériences corporelles et leurs transcriptions textuelles, graphiques et/ou sonores. Ces traces participent à la fonction d'échos.


Un écho : une évocation poétique qui se joue dans le dévoilement du processus perceptuel [capter → intérioriser → transcrire → transposer→ exprimer]. Un espace du silence, résonateur de l'intime.


Léa s'appuie sur cette méthologie Danser-Dessiner-Ecrire dans les ateliers et stages qu'elle propose.


// CONTENU PÉDAGOGIQUE DE L'ATELIER //


La signature : signer-signe-empreinte/dessiner-calligraphier/enseigner.
Initiation et intégration des fondamentaux de la danse. Intégration des outils de concentration et d'expression à travers la danse.
La signature un autoportrait / calligraphie corporelle.
Appropriation des fondamentaux de la danse. Possibilité de transversalité avec les professeurs d'EPS, d'Arts Plastiques, de Français-Littérature, de Philosophie.
La signature : qui suis-je ? Identité, construction et affirmation. Une danse telle une signature, une danse du dévoilement de soi. Le trait, une empreinte énergétique, un axe de concentration, une approche méditative. Ecriture et poésie, la pensée au bout des doigts, transcription textuelle des sensations et perceptions vécues en dansant.


Thématiques abordées : « la connaissance de soi » et « l'altruisme ».
 

Durée : en moyenne 1h30 par séance avec le groupe d’élèves + la durée de la performance.


// CONTENU PÉDAGOGIQUE DES STAGES || CALLIGRAPHIE CORPORELLE //


Pour la formation des enseignants et des travailleurs sociaux autour des fondamentaux de la danse. Pour des publics d'adultes en réinsertion sociale.
Faire l'expérience consciente d'un processus de transformation interne, une danse du souffle et de l'instant. Comment être présent à son processus créatif authentique, d'une sensation à l'autre ? Comment le communiquer, le partager, l'affirmer ou l'adapter ? Se connecter-Vibrer-Résonner.


Une danse métamorphique : s'approprier sa poétique, autoriser le lâcher-prise. Chaque personne ancrera sa danse à travers des explorations calligraphiques, corporelles et sonores prenant appui sur sa signature. Respirer sa signature : le corps tel une sculpture en perpétuelle translation construit son équilibre. Retracer, surligner, incorporer, habiter et transposer sa signature : renaître, s'affirmer, se centrer.


Durée : en moyenne 3h par séance avec un groupe de minimum 10 participants + la durée de la performance.